La langue des signes ou LSF est-elle une langue à part entière ?

La langue des signes ou LSF est-elle une langue à part entière ?

La Langue des Signes Française (LSF) est la langue française officiellement reconnue. Utilisé pour communiquer avec les sourds, elle associe un mot à un signe. La langue des signes n’est pas courante et il se décline différentes langues des signes ainsi que différentes langues parlées. Découvrons cette magnifique langue à part entière.

La LSF n’est plus un langage, mais une langue

La LSF est officiellement reconnue par le Sénat depuis 2005, telle une langue à part entière et n’est plus un langage. Pour quelle raison ? C’est simple : un langage permet un échange non grammatical qui est constitué d’un ensemble de gestes approximatifs comme font les abeilles et les bébés, mais ce n’est pas le cas de la LSF, car elle a une syntaxe complète, qui est, avec ses propres règles définissables, lui permettent de construire ses propres phrases, grammaire et vocabulaire. Si vous souhaitez avoir plus d’infos sur cette langue, visitez le site Adsignes.fr.

Avez-vous vu cela : Quelles sont les techniques de relaxation pour améliorer la concentration au travail ?

Contrairement aux idées reçues, cette langue des signes se parle non seulement avec les mains, mais aussi avec le corps et le visage. En langue des signes, on pense en images, et l’alphabet est utilisé pour transcrire des mots qui n’ont pas d’expression physique, comme des noms propres, des lieux. Chaque lettre a un signe correspondant pour épeler le nom.  La langue des signes emploie également :  

  • les mimiques
  • l’expression du visage
  • la lecture labiale ou la lecture sur les lèvres
  • la dactylologie. 

Nécessité de l’utilisation de la LSF

Nombreuses raisons peuvent expliquer l’utilité d’utiliser la langue des signes :

Cela peut vous intéresser : Quels sont les meilleurs aliments pour un cerveau en bonne santé ?

La communication est essentielle et qu’ils soient malentendants ou non, permet l’interaction entre les personnes.  

Avoir une personne malentendante ou sourde dans votre entourage n’explique pas forcément pourquoi vous vous intéressez à la LSF. Cela peut être utile pour le développement des enfants, ce langage les aide à s’exprimer avec leur corps et leurs gestes et leur permet ainsi d’avoir un meilleur équilibre.  

Alternativement, vous pouvez rencontrer une personne ayant ce handicap dans le monde du travail. Connaître cette langue sera un avantage et très utile pour la communication. 

Naissance et reconnaissance de la LSF

C’est l’abbé Charles Michel de l’Épée (1712-1789) qui fonde la première école publique pour sourds au XVIIIe siècle. Son système éducatif sera basé sur les signes naturels qu’il a vus chez deux sœurs sourdes qui communiquaient entre elle. Il a utilisé des signes méthodiques et dactylologiques ou langage gestuel pour enseigner le français.  

Ferdinand Berthier, membre de la communauté des sourds, a souligné qu’il a sûrement commis une erreur en voulant assimiler la structure syntaxique de la langue française avec les gestes des sourds.

Toutefois, le regroupement d’élèves sourds dans son établissement qui, après sa mort, ont ressenti le besoin de converser entre eux, a eu pour effet de promouvoir et de perfectionner la langue des signes LSF.  

Depuis les années 2000, on observe en effet un changement de perception, ainsi qu’une amélioration de la représentation de la communauté sourde. Cet essor se concrétise avec l’adoption, le 11 février 2005, de la loi n°2005-102 reconnaissant la LSF comme une langue à part entière.