Médication des seniors, quelles précautions ?

Médication des seniors, quelles précautions ?

Les événements indésirables associés aux médicaments constituent la cause de l’hospitalisation en urgence d’environ 20 % des seniors. Pour éviter cette situation, il est très important de prendre quelques précautions concernant la médication des personnes âgées. On fait le point !

Médication : quels sont les risques pour les seniors ?

À l’instar de l’ouïe et de la vue, les autres fonctions du corps vont perdre de leur performance et de leur efficacité avec l’âge. Le cœur, le foie et les reins sont déjà affaiblis. Pourtant, le foie est une véritable machine de retraitement des déchets afin d’optimiser leur élimination. Par voie de conséquence, le métabolisme et l’élimination des médicaments s’usent. Autrement dit, les capacités d’épuration de l’organisme s’affaiblissent. Le transit intestinal se ralentit et la sécrétion de l’acide gastrique diminue, perturbant ainsi l’absorption des médicaments. De plus, du fait de la réduction progressive de l’eau corporelle en parallèle à une augmentation de la masse graisseuse, la durée de vie des médicaments dans l’organisme se voit plus longue.

A lire en complément : Adoucisseur d’eau, les vertus nutritionnelles de l’eau adoucie !

Toutefois, c’est à l’âge d’or que les pathologies sont plus fréquentes : diabète, hypertension, rhumatisme, ostéoporose, arthrose, etc., ce qui requiert la prise au long cours de divers médicaments, l’ordonnance tend généralement à s’allonger. Une étude a en effet montré que les seniors consomment en moyenne cinq médicaments par jour. Cette polymédication entraîne parfois des interactions médicamenteuses aux conséquences souvent fâcheuses. D’autant plus qu’en raison du vieillissement des fonctions physiologiques de ce groupe de personne, il devient particulièrement vulnérable aux effets secondaires. Il est de ce fait primordial de prendre un certain nombre de précautions pour prévenir l’aggravation de la situation.

Meilleurs conseils contre les risques des médicaments chez les seniors

Le premier réflexe à adopter avant la prise de n’importe quel médicament est de lire attentivement sa notice. Cela permet de faire le point sur ce qu’il faut savoir avant son utilisation : contre-indication, interactions, posologie et précautions d’emploi. Puis, il est vivement conseillé lors de toute consultation de préciser à son médecin traitant tous les médicaments déjà prescrits. De même, il ne faut pas hésiter à lui demander les bonnes mesures à prendre en cas d’oubli. Par ailleurs, dans le cas où l’on est suivi par plusieurs professionnels de santé, il vaut la peine d’avoir un médecin généraliste pour faire le lien et pour vérifier la cohérence entre chacune des prescriptions.

Lire également : Les arguments santé de l’osmoseur.

L’automédication n’est jamais recommandée lorsqu’on est âgé, notamment pour les seniors qui prennent déjà de nombreux traitements. Il convient en outre d’éviter dans la mesure du possible les médicaments récents qui n’ont pas fait l’objet d’une étude pertinente concernant l’utilisation chez les seniors. Dans tous les cas, tout évènement anormal, comme la fatigue ou la confusion, doit faire l’objet d’une consultation immédiate. Il en va de même pour les fièvres, les diarrhées et les vomissements. En dernier lieu et non pas des moindres, il est vivement recommandé de toujours boire beaucoup d’eau pour prévenir la déshydratation qui risque d’aggraver les effets toxiques des médicaments.