Les déchets médicaux sont-ils recyclés en France ?

Les déchets médicaux sont-ils recyclés en France ?

Pour guérir des personnes, pour protéger leur santé ou sauver des vies, des activités de soin sont nécessaires dans les établissements de santé. Mais il faut un matériel spécial pour le faire. Ces activités et ce matériel utilisés génèrent des déchets médicaux. Certains de ces déchets sont caractérisés comme dangereux et d’autres non. Comme aussi certains sont considérés comme recyclables et que d’autres ne le sont pas.

Qu’est ce que les déchets médicaux ?

Les déchets médicaux sont les déchets issus des activités de soin provenant des différentes structures de soin ou de diagnostic. Comme les centres hospitaliers, Les laboratoires d’analyses médicales, les cabinets de médecin… La gestion de ces déchets nécessite une certaine vigilance. Leur ramassage, leur transport et leur élimination sont soumis à des réglementations spécifiques et à des précautions écologiques et sanitaires.

A voir aussi : Conteneur poubelle pour la collecte des déchets médicaux !

Ces déchets se subdivisent en deux catégories. La première étant considérée comme les déchets urbains de la communauté. Ils suivent le même parcours de recyclage. Tandis que la deuxième catégorie est considérée comme dangereuse ou spéciale. Elle représente un risque pour la santé, c’est pour cela qu’elle a un parcours spécial de recyclage suivant la réglementation.

Les types de déchets hospitaliers

Il existe plusieurs groupes d’appartenance des déchets médicaux qu’on peut distinguer comme suit :

A lire également : Conteneur poubelle pour la collecte des déchets médicaux !

  • La catégorie des déchets banals qui contient des déchets recyclables et d’autres non. les déchets recyclables sont le papier, le bois, le plastique, les déchets de bureaux… Tandis que ceux qui ne sont pas recyclés sont ceux qui ne sont pas valorisables, comme les restes des repas.
  • La deuxième catégorie est celle des déchets dangereux, comme les déchets d’activité de soins infectieux. Ils sont considérés comme tel parce qu’ils contiennent des micro-organismes ou des toxines qui ont des risques sur la vie des hommes. D’ailleurs, on différencie les déchets solides, semi liquides, liquides et cytostatiques. Les déchets solides sont les objets coupants et piquants, les pansements et les compresses. Tandis que les déchets semi liquides sont les liquides biologiques et sanguins mais aussi les contenants de ces liquides comme les poches et les drains. En revanche, les déchets liquides sont tous les liquides utilisés pour les analyses. Et enfin, les déchets cytostatiques sont des matières qui ont la possibilité d’arrêter la propagation cellulaire lors de traitements comme celui appliqué pour les cancers.
  • La troisième et dernière catégorie est celle relative aux déchets radioactifs, chimiques ou toxiques. Ce sont des déchets à manipuler avec une grande vigilance. On peut citer les solvants, les réactifs liquides, produits chimiques…

Qu’en est-il du recyclage de ces matières en France ?

La France de sa part, fait tout son possible pour veiller au bon recyclage de ces déchets médicaux. Les établissements de santé de ce pays sont de gros producteurs de ces déchets. On y a installé la culture de tri. Par ailleurs, une part de ces déchets sont destinés au recyclage tandis que l’autre n’est pas recyclable. Cette dernière catégorie finit dans une poubelle jaune et verte, comme les déchets d’activités de soins infectieux. Ils sont envoyés à l’incinérateur en Ile de France où ces déchets sont traités.